Mairie d'AULT le site officiel
Mairie d'Ault visite de la ville
Mairie d'Ault son histoire
Mairie d'Ault sa géographie
Mairie d'Ault artisan commerçant
contact Mairie d'Ault

Mairie d'Ault localisation
Mairie d'Ault les élus
mairie de ault agenda
Mairie d'Ault numéros utiles
Mairie d'Ault artisan commerçant


Mairie d'Ault les associations
Mairie d'Ault la bibliothéque

mairie de ault agenda

mairie de ault
mairie de ault



Mairie d'Ault Edifices religieux
mairie de ault
Mairie d'Ault artisan commerçant


Mairie d'Ault visite de la ville
mairie de ault
mairie de ault
mairie de ault photos 2016
contact Mairie d'Ault

Ault se trouve dans l'Ouest du département de la Somme (Région Picardie), le long du littoral de la Manche et est située par 50,1 degrés de latitude Nord et 1,45 degré de longitude Est. La commune regroupe 1935 habitants. C'est un chef lieu de Canton qui comporte 10 communes et regroupe environ 11 000 habitants. La commune d'Ault a une superficie de 600 hectares. La densité de la population est de 346 h/km2.


La Commune comprend trois quartiers distincts : AULT BOURG qui occupe les deux flancs d'une valleuse, au sud, LE BOIS-DE-CISE qui regroupe des villas dans une autre valleuse boisée et au nord ONIVAL colline surplombée par le phare qui s'élève à environ 80 mètres d'altitude.


UN SITE EXCEPTIONNEL


La situation d'Ault est, à bien des égards, exceptionnelle. En effet, la commune est à la limite de deux zones côtières très spécifiques. Vers le sud, les falaises de craie qui naissent à Ault et vont se poursuivre sans discontinuer jusqu'à l'embouchure de la Seine. Vers le nord, un cordon littoral bas constitué d'abord de galets jusqu'à l'embouchure de la Somme puis de sable au-delà.

A la hauteur d'Ault la côte forme un angle d'environ 35 degre orientée SO-NE au sud elle devient presque S-N au nord de la commune. Ce point d'inflexion marque la naissance des FALAISES.

Au nord la mer avance, au Sud elle recule. Ce point marque la limite sud de l'ancienne baie de la Somme qui était autrefois beaucoup plus étendue qu'aujourd'hui puisqu'elle allait de Ault au sud jusqu'à Quend au nord. A l'époque romaine la baie était donc très étendue et comportait des îlots qui ont permis l'installation de quelques habitants et qui ont donnés naissance ensuite à des villages (Cayeux, Le Crotoy). Ces îlots ont ensuite été reliés les uns aux autres par les dépôts d'alluvions pour former la baie telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Cette évolution se poursuit de nos jours et même semble s'accélérer avec l'ensablement progressif de la baie...

  

LE HÂBLE D'AULT


Au nord, on trouve la colline d'ONIVAL surmontée par son phare de haute mer et immédiatement à ses pieds les BAS-CHAMPS séparés de la mer par un cordon littoral de galets. Cette zone humide a été rendue exploitable pour l'agriculture par le creusement de canaux. Elle comporte encore cependant de nombreux étangs utilisés pour la chasse au gibier d'eau à partir de huttes dissimulées sur les berges.

 

Un peu plus loin, sur le territoire de la commune de Cayeux, se trouve le HABLE D'AULT. Il s'agit d'une vaste étendue d'eau douce refuge de nombreux oiseaux aquatiques: canards, foulques, cygnes tuberculés, tadornes, spatules blanches, gravelots... Un chemin piéton avec des sites d'observation de la faune a été aménagé. Le HABLE D'AULT était autrefois relié à la mer et servait de refuge aux bateaux en cas de mauvais temps (d'où son nom). Il semble que le Hable d'Ault ait constitué autrefois un des bras de l'estuaire de la Somme et était situé plus au sud, à l'emplacement de la plage actuel d'Onival. C'est à cet endroit qu'avait été créé au Moyen Age le premier port d'Ault.

LES FALAISES D'AULT


Au sud, au-delà de la plage d'Onival, naissent LES FALAISES DE CRAIE. D'abord d'une hauteur faible, une trentaine de mètres, elles s'élèvent progressivement pour attendre plus de quatre-vingts mètres au Sud du Bourg. Les falaises s'infléchissent d'abord légèrement au niveau du centre ville qui est construits sur les flancs d'une valleuse (vallée sèche) dont la rue principale occupe le fond. Elles s'infléchissent ensuite à nouveau très légèrement au niveau du Bois-de-Cise ce qui à permit à un bois de se former et ensuite à un hameau de villas de s'installer. Du haut des falaises la vue est exceptionnelle. Vers le sud on peut apercevoir l'entrée du port du Tréport et, bien plus loin, la pointe d'Ailly avec son phare qui se situe au-delà de Dieppe. Vers le nord, on voit les bas champ, Cayeux, la baie de Somme et au-delà les dunes du Marquenterre. La vue s'étend ainsi sur près de 60 kilomètres de côtes.

Ville d'Ault

ville de ault

AULT sa géographie

UNE NATURE DIFFICILE


AULT est donc un don de la rencontre de la mer et de la terre mais le bourg est le théâtre de la lutte entre ces deux éléments qui cherchent à s'imposer l'un à l'autre. Si la terre l'emporte au nord, la mer gagne inexorablement du terrain au sud. Depuis des temps lointains les habitants d'Ault tentent de préserver leur village contre l'avancée de la mer. A cet endroit les falaises reculent particulièrement vite : 30 à 50 mètres par siècle. Le village du bas avec son port (le Perroir) a été englouti par les flots au XVIII ème siècle et n'a plus été reconstruit. Depuis le début du XX ème siècle de nombreuses habitations ont été emportées sans parler du chemin des douaniers qui n'est plus, à Ault, qu'un lointain souvenir.

Dans les années 1970 les dégâts furent considérables ( l'ancien golf miniature, entre autres, fût emporté), En 1980 des travaux importants ont été entrepris et la falaise a été séparée de la mer par un imposant enrochement ( 74000 tonnes) depuis la plage d'Onival jusqu'à 200 mètres de la plage d'Ault. Ces travaux ont permis de faire cesser l'érosion maritime mais l'absence de protection à la hauteur du centre ville à permis à la mer de continuer à avancer, elle menace maintenant la rue de St Valéry. En outre, l'enrochement rocheux commence à monter des signes de faiblesses vingt cinq ans après sa construction et a même été emporté sur une trentaine de mètres.


De nouvelles mesures devront donc être prises mais pour un coût qui dépasse les moyens de la seule commune d'Ault.